Recette Cookies choco aux drêches

cookies choco drêches
Cet article fait partie de notre petite série de recettes autour de la bière, parce que faut pas déconner on est pas que des brasseurs non plus! Voici donc notre premier essai de recette de cookies au choco et aux drêches. Nous expérimentons suite à nos recherches sur le net pour rédiger l’article “Et vous, vous faites quoi de vos drêches?“. Les drêches sont une denrée précieuse qu’on se doit de valoriser! Nous nous sommes appuyées sur la recette de Daphné dans la Waltz des délices. Bon appétit.

Ingrédients

  • 1 œuf
  • 85 g de sucre blanc
  • 200 g de drêches
  • 60 g de farine de blé
  • 1 cuillère à soupe de levure chimique
  • environ 80g de chocolat à cuire fondu

Les drêches

Comme dans notre article sur la recette des gressins de drêches ou nos essais de culture de champignons, nous voulons commencer par un petit point sur les drêches que nous avons utilisées. Nous sommes parties des drêches de notre brassin #01-19 (Blonde d’été aux notes d’agrumes). Il s’agit de drêches composées à 100% par du malt Pale Ale de la malterie du Château à 8 EBC. Il est tout d’abord important de parler de nos drêches. Les drêches à la suite du brassage sont gorgées d’eau. Malgré un rinçage parfait, il y reste encore sûrement quelques sucres dissimulés. Les drêches sont souvent encore tièdes. Il s’agit d’un milieu nutritif hautement apprécié par les micro-organismes… Nous avons préféré utiliser les drêches le lendemain de la journée de brassage. Nous avons néanmoins choisi de les conserver à 18°C dans un saladier sans couvercle pour permettre les éventuelles évaporations. Si la saison était plus chaude, il faudrait peut être envisager une attente au frigo… Je vous joins ces précisions car des amis ont été un peu malades à la suite de la consommation de préparation de drêches… Les drêches avaient 4 jours et avaient été conservées au frigo. Et elles ne présentaient aucune mauvaises odeurs! On ne saura probablement jamais d’où est venue cette intoxication, cependant je tenais à vous en parler pour que vous soyez prudents… Je vous laisse responsable de vos actes et prendre les précautions adéquates 😉

Préparation des cookies

Une fois que les informations ci-dessus vous ont été fournies et si vous avez déjà mis les pieds en cuisine, vous n’avez pas vraiment besoin de ce paragraphe… Pour les autres…
  • Il faut commencer par préchauffer le four à 180°C (thermostat 6). Chez nous c’était en chaleur tournante.
  • Nous avons mélangé le sucre et les drêches dans un grand saladier.
  • L’étape suivante est le saupoudrage de la farine ainsi que de la cuillère de levure chimique.
  • Notre cuisinière en chef a cassé l’œuf entier dans la préparation et mélangé délicatement, pour obtenir une préparation bien homogène.
  • Nous avons choisi de faire fondre le chocolat pour enrober intégralement des drêches et peut-être un peu dissimuler celles-ci #j’aidesenfantsméfiants.
  •  Dans le lèchefrite, sur un papier de cuisson, nous avons fait des petits tas espacés les uns des autres. Mais nous nous sommes vite rendues compte, qu’ils n’étaient pas assez éloignés…

Dégustation des cookies

L’avis des dégustateurs : 3/5 Les dégustateurs est été un peu plus mitigés dans leur retours que pour la recette des gressins

A l’odeur

Vraiment top! Il y a une petite odeur de sucre caramélisé, de chocolat et le must du must, l’odeur des céréales. Je suis fan! Vous savez ce moment magique où on reste au dessus de la cuve d’empâtage pour brasser bien sûr, mais aussi pour … sentir ;).

Visuellement

Les cookies se sont vraiment étalés… Nous obtenons des biscuits de 7 à 8 cm de diamètre avec une épaisseur de presque 2 cm au centre. Personnellement, je trouve que c’est trop gros et trop grand. Je préfère mangé 3 petits cookies, qu’un seul gros. Mais ceci est bien évidemment selon le goût de chacun. Comme les cookies se sont étalés, ils se sont bien sûr collés les uns aux autres. Il a fallu les couper/casser pour les séparer et … Visuellement c’est pas beau 😉 On s’en fout? Ok peut être! La couleur est marron homogène. C’est vrai que ça peut être beau le marron, un joli pantalon souple, un fond d’écran, un vieux meuble… Mais un gâteau marron homogène… Pas convaincu.. En y réfléchissant, je pense que l’ajout du chocolat en pépite ou morceau cassé au couteau aurait été plus sympa. Nan et puis, après tout les cookies, c’est rarement totalement homogène, non?

Gustativement

Alors c’est là, qu’on va avoir le plus d’avis divergents. Il y a ceux qui ont adoré et eux qui ont vraiment pas adhéré (c’est joliment dit). On décèle bien le chocolat. Le sucre est également présent, même si c’est assez subtil. Par contre, le souci viendrait plutôt des céréales. Ils sont bien présents et ont un peu durci à la cuisson. Le cookie est moelleux mais les céréales sont dures, c’est dommage! Ils sont donc fortement présents en bouche (et dans les dents lol). Et on pourrait presque souhaiter qu’il y en ait moins dans la recette…

Ce que j’en retiens

Alors voilà, l’essai n’est pas transformé mais il ne mérite pas d’être totalement abandonné.
  • Je pense que pour la prochaine fois, j’essaierai de mettre un peu de beurre (c’est bon le beurre). Ça pourrait ramollir un peu les drêches, il faut essayer. Et surtout ça permettrait que les cookies ne collent pas au papier cuisson (ben oui, je vous avais pas tout dit)…
  • J’aimerais quand même un peu diminuer la quantité de drêches. Pourquoi ne pas envisager 150 g plutôt que 200.
  • Je mettrai le chocolat sous forme d’éclats.

Et toi, petit brasseur, déjà cuisiné des cookies aux drêches?

Si tu as déjà cuisiné des cookies aux drêches, tu as forcément une recette qui devrait être meilleure que celle-ci! J’espère que tu as 5 minutes pour la partager avec nous! Sinon je te laisse retourner à tes cuves de brassages! A très bientôt! As-tu pensé à télécharger ta fiche de brassage pour ta prochaine création de bière maison?
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 1
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *