Oser brasser sa première bière

J’aime la bière artisanale et j’aimerais oser brasser ma première bière à la maison… Je l’apprécie dans mon verre bien sûr, mais aujourd’hui j’aimerais aller plus loin… Mais voilà, j’ai un peu peur de me lancer. Je me pose pas mal de questions…

Pour pouvoir encore mieux connaître la bière, il me faut comprendre les étapes de la fabrication. Et puis je voudrais découvrir si je suis capable, moi aussi de brasser de la bière. Est-il possible de faire des bières aussi bonnes que celles qu’on trouve à la pression dans mon bar craft préféré? Enfin, comprendre et faire ce n’est déjà pas une mince affaire, mais est-ce que ça va me coûter cher, me prendre du temps?

Bref toutes ces questions que je me pose m’empêchent de me lancer… J’ai besoin d’être rassuré !

Cet article participe au carnaval d’article présent sur Comment brasser sa bière : Quelles astuces donneriez-vous à un débutant? Dans quelques jours, un article récapitulatif de l’ensemble des contributions de blogueurs sera publié, restez à l’affût!

Vous allez découvrir les 4 astuces de ‘Comment brasser sa bière’ pour oser brasser sa première bière à la maison!

Les peurs qui empêchent de se lancer dans le brassage

1- Le coût

“J’ai peur de devoir acheter du matériel, qui doit être coûteux qui plus est… Puis, si jamais j’investis dans du matériel mais que le brassage ne me plaît pas? Et enfin, il faut racheter de la matière première pour chaque brassage… Ça doit coûter un bras!”

Osez brasser, vous n’avez pas besoin de beaucoup investir

En réalité, le coût du matériel peut être très limité. Vous n’êtes pas obligé d’acheter une Rolls Royce pour brasser votre première bière à la maison. La plupart des brasseurs ont commencé dans leur cuisine avec leurs propres casseroles. Et ça peut durer comme ça pendant plusieurs mois. La qualité de la bière produite n’en pâtit même pas!

Mettez de côté cette crainte!

Et quand vous aurez pris quelques minutes pour comprendre les grandes étapes de la fabrication d’une bière. Je vous conseille d’aller lire notre article sur le matériel pour brasser à la maison. Il vous guidera dans le choix du matériel dont vous aurez besoin.

materiel brassage biere maison

La bière maison coûte beaucoup moins cher que celle que vous achetez

Vous pouvez également être rassuré!

Je vous présente les coûts de production de ma bière avec ma recette de blonde d’été aux notes d’agrumes. Pour produire 20 litres de bière en considérant que le coût de mon matériel est amorti, j’ai besoin de :

  • Céréale : 100% Malt Pale ale 8 EBC : 5 kg. Un sac de 25kg coûte 32,30€ sur Rolling beers. Mes 5kg me reviendront donc à environ 6,50€.
  • Houblon : J’utilise 8g + 15g + 80g (en dry hopping) soit environ 100g de Sorachi Ace, que nous pouvons trouver en pellets à 13,2.€.
  • Levure : Le sachet de 11g de Safale S-04 de chez Fermentis est en ce moment à 2,90€.
  • Eau : Comme vous l’aviez vu dans notre article sur l’eau, il est commun d’utiliser 5 à 6 litres d’eau pour produire 1 litre de bière. Aujourd’hui le litre d’eau a une valeur en moyenne de 35 centimes. Considérons que les pertes en eau du débutant sont grandes nous pouvons considérer que nous utilisons 3€ en eau.

Nos 20 litres de blonde ont donc un coût d’environ 25,60 euros, soit 1,28 euros du litre.

Comparez-donc ce prix à celui de la bière que vous achetez ailleurs…

Ok, j’ai choisi de ne pas tenir compte de la facture énergétique, ni du temps que vous aurez passé autour de vos fourneaux. On est dans le cadre d’un loisir et je considère que vous faites ça par plaisir avant tout.

Et sachez que plus vous achèterez en grosse quantité, plus les prix seront bas. Pourquoi ne pas envisager des achats groupés avec d’autres brasseurs amateurs autour de chez vous, ou l’achat de matières vendues par un brasseur pro qui a la possibilité d’acheter des gros volumes. Renseignez-vous!

Pour aller plus loin, vous pouvez lire pourquoi la bière artisanale ne coûte pas 1 euro.

2- Le temps que ça peut prendre

“J’ai entendu dire que le brassage d’une bière dure toute une journée! Et puis qu’il faut attendre encore plus d’un mois avant de pouvoir déguster notre production.”

Le brassage d’une bière tout grain dure entre 5 à 7 heures

En effet, le brassage peut se révéler être un loisir qui prend du temps…

Alors là c’est un peu vrai, pour brasser une bière en tout grain, il faut parfois (notamment au début), rester entre 5 à 7 heures derrière ses casseroles.

Mais il faut quand même savoir que vous ne serez pas le tête dans le guidon pendant ces 7 heures! Car même s’il y aura des moments où vous devrez enchaîner les actions, dans la plupart des cas, vous devrez laisser du temps à votre bière. Pendant le brassage, il y a de nombreuses périodes d’attente pour le brasseur, des périodes où il faut par exemple surveiller une température et brasser de temps en temps.

Et pour être honnête, pendant ces temps-là vous pourrez faire autre chose (de la lecture ou de la cuisine?).

Vous pouvez choisir de commencer par brasser en extrait de malt.

Comme vous avez pu le lire dans l’article que Thomas, du blog Carnet d’un Brasseur amateur, a rédigé pour nous, il est possible de brasser avec de l’extrait de malt.

Un brassage complet en extrait de malt ne peut durer que 2h (soit 3 à 5h de moins qu’un brassage en tout grain!). Cette différence est due au fait que l’empâtage avec les céréales a déjà été réalisé, ainsi que la filtration et le rinçage des drêches. Le gain de temps est énorme! Même si la qualité est souvent un peu moins bonne, la diversité des recettes moins funky, cette technique vous permet de débuter sereinement!

L’excuse du temps pour ne pas oser brasser votre première bière chez vous n’est plus valide!

Dans tous les cas, la fermentation durera 4 à 8 semaines

Vous devrez en effet attendre parfois jusqu’à un mois et demi à 2 mois avant de pouvoir déguster votre bière. C’est le temps nécessaire à la transformation des sucres fermentescibles en alcool et en gaz carbonique. Pendant la période de maturation qui suit, des composés apportant des saveurs non voulues dans la bières sont également éliminés. De plus, les éléments en suspension dans la bière ont besoin de temps pour sédimenter. Vous savez cette petite couche au font des bouteilles artisanales.

Alors voilà, cette période est incompressible. Elle est nécessaire pour l’obtention d’une bière finie. Vous pouvez goûter une bière qui n’a pas terminé sa maturation. Et la re- goûter quelques semaines après, pour vous rendre compte à quel point elle s’est amélioré.

Si ce temps est nécessaire pour que vous soyez l’auteur des bières qui vous proposerez à votre prochain apéro… N’êtes-vous pas prêt à faire ce sacrifice?

Pour aller plus loin sur la fermentation, tu as la possibilité de consulter notre FAQ fermentation. Qu’attends-tu pour aller y jeter?

3- La complexité de la fabrication de la bière

“Ce sont les industriels qui fabriquent la bière, ce n’est pas possible de la faire à la maison!!”

Vous ne fabriquerez pas une bière industrielle

Il y a deux grandes familles de procédés de fabrication de la bière. En effet, les bières de fermentation basse nécessitent des installations coûteuses. Vous n’aurez donc pas accès à ce type de bières.

Cependant, de nombreux brasseurs amateurs ont la possibilité de fabriquer chez eux des bières, dites de fermentation haute. Ce sont les ales, dont les températures de fermentation sont comprises entre 15 et 25°C. Vous aurez donc les plages de température adéquates dans votre logement.

La fabrication de ces bières n’est pas si complexe qu’elle n’y parait. En effet, seuls quatre ingrédients sont nécessaires : les céréales, les houblons, la levure et l’eau. Les céréales, en général, l’orge sont maltés dans une… malterie. Ça ne sera pas à vous de réaliser cette étape.

Une recette de cuisine

Pour faire simple, vous devrez :

  • Sélectionner les matières premières (orge, houblon, levure),
  • Concasser les céréales avec un moulin (ou acheter des céréales déjà concassées),
  • Faire infuser ces céréales dans de l’eau chaude en contrôlant les températures,
  • Retirer les céréales pour ne conserver que le jus sucré,
  • Faire bouillir ce moût en y ajoutant du houblon,
  • Refroidir le tout,
  • Ensemencer avec la levure,
  • Laisser la fermentation se produire,
  • Embouteiller et capsuler les bouteilles,
  • Sans oublier le nettoyage et la stérilisation d’une partie du matériel!

Ni plus ni moins qu’une recette de cuisine ou une expérimentation de laboratoire pour les plus scientifiques. Vous allez vous amuser!

Pour en savoir plus sur le procédé de fabrication de la bière, je vous invite à aller lire Par où commencer le brassage!

4- Les compétences nécessaires

“Nan mais la fabrication de la bière, on ne peut pas se lancer comme ça! Il faut sûrement avoir suivi une bonne formation pour oser brasser sa première bière chez soi! Je suis incapable de brasser ma propre bière, je n’ai pas les compétences.”

Vous avez peur de ne pas réussir, peut-être même de ne pas savoir où trouver de l’info et de vous sentir seul… Mais je vous promets que vous en êtes capables!

Pour cela, il vous suffit de savoir ou d’apprendre à être :

  • vigilant et observateur pour suivre le processus de fabrication,
  • rigoureux et méticuleux : les bons réglages pour les températures le respect des durées, un nettoyage scupuleux, un respect des règles de sécurité ;),
  • méthodique pour ne pas vous mélanger les pinceaux,
  • réactif si un paramètre dérive, une fuite se déclare, un matériel se révèle défaillant, vous devrez réagir vite et bien,
  • autonome, mais ça vous l’avez déjà compris. A partir du moment où vous aurez saisi le process, ça sera à vous de prendre les décisions en fonction des aléas de votre brassin,
  • un peu bricoleur, il faut aimer faire des choses de ses propres mains,
  • expérimentateur, ne pas avoir peur d’essayer, tester.

Alors? Ça vous ressemble?


Les astuces de ‘Comment brasser sa bière’ pour oser brasser

Vous voilà rassuré! Maintenant rentrons dans le vif du sujet par quoi on commence?

1- La lecture

Je ne peux que vous conseiller de commencer par vous documenter sur le brassage. Un débutant avisé en vaut 10!

Les livres

Pour la lecture, moi je préfère le format livre, notamment pour débuter car vous trouverez toutes les informations de base. Nous avons recenser quelques lectures sur notre pages ‘Nos Lectures’. Pour oser brasser sa première bière, il ne faut pas commencer par les bibles du brassage vous allez être effrayé et démoralisé!

Commencez donc par :

Faire sa bière maison – Trucs et astuces de brasseurs – Greg Hughes – Editions Marabout, 2018

Secrets de Brasseur – Réussir sa bière maison – Matthieu Goemaere – Linda Louis – Thomas Mousseau – Editions La Plage, Paris, 2016 

Ces deux livres ont le mérite d’être en français et d’être complet pour débuter. Ils proposent même quelques recettes pour oser brasser sa première bière! Pour aller plus loin sur les livres, je vous conseille notre page ‘Nos lectures’ pour trouver d’autres références. La liste des livres sur le brassage s’agrandit de jours en jours, n’hésitez pas à consulter ce que vous trouvez autour de chez vous et nous en parler. Nous ne connaissons peut-être pas encore ce livre!

Les blogs

Ensuite pour trouver une communauté de lecture, vous pouvez bien sur venir voyager sur les articles de notre blog, Comment brasser sa bière 😉 Vous y trouverez de la lecture bien sûr, mais un peu plus aussi. En effet, nous partageons des podcasts de brasseurs qui nous parlent de leurs débuts. Et puis nous répondons aux questions de nos lecteurs en direct et en profitons souvent pour convertir ceci en article pour le bien de la communauté! Contactez-nous sur les réseaux sociaux ou sur notre blog, nous nous faisons un plaisir de parler avec vous!

Vous trouverez également dans la barre latérale de notre blog, une colonne qui liste les autres blogs que nous jugeons intéressants. N’hésitez pas à aller y faire un tour!

Le forum Brassage Amateur

Le forum Brassage amateur est une mine d’informations. Les topics sont souvent de qualité et de nombreux experts sont présents pour répondre rapidement à vos questions. Avant d’avoir des questions, pourquoi ne pas parcourir le contenu? Vous pourrez lire les réponses qui ont été apportées à des questions que des débutants se sont posées!

Le forum est également présent sur Facebook pour y trouverez un groupe vivant et réactif, une grosse communauté de presque 6000 personnes, oui, oui!

2- Un atelier de brassage

Une fois la phase de lecture débutée, vous allez commencer à y voir plus clair. Je vous conseille ensuite de commencer à vous faire la main. Pour moi, la seconde étape est l’atelier ou le stage de brassage. Pour moi c’est une étape obligatoire, très formatrice, et tellement utile. Ne faites pas l’impasse sur l’atelier de brassage!

Que fait-on pendant un atelier de brassage?

Vous allez trouver :

  • un connaisseur passionné qui pourra répondre à vos questions et vous donner des conseils,
  • du matériel adapté et complet,
  • une méthode de travail,
  • souvent une recette,
  • et quelques heures de rigolade!

Les ateliers de brassage ont le vent en poupe. De plus en plus nombreux, ils ne proposent pas tous la même chose (ni les mêmes prix)… Je vous conseille un atelier de minimum 4h (en moins de 4h, vous ne brasserez sûrement pas en tout grain mais plutôt en extrait de malt). Et ça serait dommage de ne pas voir l’intégralité des étapes d’un brassage.

Dans la plupart des cas, vous devrez revenir 15 jours après votre atelier pour procéder à l’embouteillage.

Comment trouver l’atelier de brassage près de chez vous?

Nous vous avons préparé un listing des ateliers de brassage que nous avons trouvé sur internet pour la France, la Belgique et la Suisse.

Je veux mon listing des ateliers de brassage!

Pour l’obtenir, il vous suffit de vous inscrire à la newsletter de ‘Comment Brasser sa bière’, vous obtiendrez les liens de téléchargement de notre livre, fiche de brassage et listing des ateliers. En bonus, vous serez notifié par e-mail de la publication des nouveaux articles!

Si vous êtes déjà inscrit, vous recevrez rapidement notre prochaine newsletter avec le lien de téléchargement ;).

3- Faire le point sur le matériel et les matières premières

Ça y est vous êtes un fin connaisseur grâce à vos lectures. Vous avez eu l’occasion de manipuler et de poser vos questions dans votre atelier de brassage. Allez-vous oser brasser votre propre bière à la maison?

Le matériel

Ha encore une étape, il vous faut faire un point sur le matériel nécessaire et voir ce que vous avez déjà à la maison. Je vous conseille d’aller lire notre article sur le matériel pour brasser à la maison. Il vous guidera dans le choix du matériel.

Toutefois, sachez que le matériel de base est se compose de :

  • huile de coude et nettoyant,
  • balance,
  • deux grandes marmites,
  • passoire ou sac de brassage pour la technique du BIAB (brew in a bag),
  • thermomètre,
  • une pièce avec une température stable!

A cela vous devrez ajouter un système de refroidissement (parfois un évier avec de la glace font l’affaire), un fermenteur (un seau équipé d’un barboteur) et du matériel pour embouteiller votre bière. Vous pourrez trouver le tout pour moins d’une centaine d’euros sur les sites spécialisés.

Les kits de brassage

Je souhaite attirer votre attention sur les kits tout prêts. Méfiez-vous, ils ne sont pas tous de qualité identique. Certains n’intègrent pas les matières premières, d’autres ne proposent pas l’intégralité de l’équipement. Certains produits sont dotés d’un guide complet et pour d’autres, il est sur un petit papier plié au fond et en anglais, voire totalement absent. Enfin, des kits permettent de produire des brassins de 3 à 5 litres, et d’autres montent jusqu’à 20 litres…

Bref, vous l’aurez compris, vous trouverez tous les prix, difficile de savoir par où commencer! Vous pouvez lire nos articles suivants sur le sujet :

La recette et les matières premières

Si vous optez pour le self made, il vous faut une recette et des matières premières.

Débutez par des recettes simples comme les recettes SMASH (un seul malt et un seul houblon). Elles ont le mérite de comporter moins d’ingrédients, moins de risque de se mélanger les pinceaux. Et puis si la bière n’est pas parfaite, voire ratée, vous aurez moins perdu de matières premières. Vous pourrez trouver une recette SMASH dans notre livre gratuit. Il est accompagné de 35 astuces pour vous éviter des sueurs froides!

Une fois la recette choisie, vous pourrez trouver vos ingrédients sur les sites internet spécialisés ou dans des magasins dédiés pour les plus chanceux. Certains brasseurs mettent également à disposition une partie de leur stock pour des prix qui défient toute concurrence!

4- Essayer par soi-même

Voilà, les étapes préliminaires ont été menées avec brio? Maintenant il ne vous reste qu’à tester, expérimenter, toucher les réglages, changer les paramètres. Ne vous mettez pas la pression, si vous avez peur des ratés du début, considérez les premiers essais comme des formations!

Et pour une première, tu as aussi la possibilité de commencer par un kit de brassage de bière.

Futur brasseur, où en es-tu?

Cet article participe à un évènement inter-bloggueur : Quelles astuces donneriez-vous à un débutant? D’ici quelques jours, un article récapitulatif de l’ensemble des contributions sera publié. Vous pourrez lire les écrits sur le sujet d’une dizaine de blogueurs!

Les peurs du débutants concernent principalement le coût, le temps que le brassage peut prendre, la complexité du processus du fabrication et les aptitudes nécessaires. Mais nous avons vu ici que ces peurs sont infondées ou surmontables!

Nos conseils : la lecture, la pratique à travers un atelier de brassage puis de l’expérimentation en solo. Osez brasser votre première bière!

Nous avons besoin de vous pour compléter et mettre à jour notre listing d’ateliers de brassage. Il nous manque certainement un tas d’adresse, n’hésitez pas à nous le faire remarquer. Vous avez testé certains ateliers? Faites-nous un retour! Qu’avez-vous bien aimé, qu’avez-vous trouvé dommage? Ensemble proposons une liste complète et à jour!

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à suivre Comment brasser sa bière sur Facebook ou sur Instagram, et à partager!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

10 Comments on “Oser brasser sa première bière

  1. Merci pour cet article qui donne vraiment envie de s’enfermer en dehors de tout et de ce concentrer juste sur le moment présent à travers la pratique d’un savoir milénaire ha ça vend du rêve merci

    • Bonjour Laura,
      Bienvenue sur le blog! J’espère te compter rapidement parmi la communauté des brasseuses 😉 Merci pour ton commentaire 😉

  2. Impressionnant tout ce qu’on peut arriver à faire soi même pourvu qu’on soit un peu guidé. Merci pour ces explications très claires.

    • Merci pour ton commentaire Caroline! Un petit coup de pouce et on se lance 😉

  3. Bonjour Aurélie, Bon ben nous allons démarrer avec le kit Bière blonde que j’ai offert à mon mari à Noël. Il faut qu’on se dépêche car je crois qu’il faut s’y mettre avant fin août 2019 !!! Que penses-tu de ces kits de chez Nature et Découverte ?

    • Et bien je ne connais pas encore les kits de Nature et Découvertes.
      Mais je viens d’aller y jeter un coup d’œil. Il a l’air assez complet : ensemble du matériel (en dehors de la grosse casserole) et les matières premières. Pas besoin de céréales car il contient de l’extrait de malt. Le brassage sera donc plus rapide. Il a un petit livret pour tout expliquer.
      Ça doit être un bon premier kit pour se faire la main!
      N’hésitez pas à nous faire un retour ou revenir vers nous si vous avez des questions 😉

  4. Bonjour Aurélie, Merci pour cet article! Je sens que mon mari va vraiment vouloir qu’on s’y mette maintenant!!!

    • Bonjour Florence,
      Plus d’excuses! Allez j’attends des nouvelles de votre première bière 😉

    • Hahaha 😉
      Propose-lui de la faire goûter à un “vrai” brasseur, qui saura peut-être trouver les bons mots 😉 Mais qui aura l’expertise donc la crédibilité en tous cas!
      Et n’oublie pas de lui parler de ce blog 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *