J’ai raccordé un refroidisseur Grainfather sur ma cuve Klarstein et autres customisations

Est-ce que vous aussi vous auriez craqué pour le refroidisseur Grainfather?

Comme vous le savez, nous avons choisi comme cuve de brassage automatisée, la Klarstein Mundschenk 50 litres. Nous vous avions fait sa présentation dans notre article « Tuto première utilisation cuve automatisée » il y a quelques mois. Nous voulions aujourd’hui parler des 2 customisations que nous lui avons apportées : la petite 😉 et la plus grande !

La petite amélioration, c’est l’ajout d’une jauge de niveau, fixée à l’extérieur de la cuve.

Et la plus grande customisation, c’est la connexion d’un refroidisseur à contre-courant de la marque Grainfather ! Bon il a fallu réfléchir un peu et se plonger dans le jargon des raccords mais on l’a fait, ça fonctionne et ça ne nous a pas coûté cher.

On vous raconte tout?

Première customisation : mise en place d’une jauge de niveau

La problématique je pense que vous l’avez vite comprise.

Réussir à évaluer le volume du moût dans la cuve pendant la filtration n’est pas chose évidente.

Alors oui, il y a bien une jauge interne dans la cuve (au passage, pensez à vérifier ces indications: sur quelques cuves, certains ont relevé quelques litres d’écart… C’est balot !)

Mais pendant la filtration, quand votre panier à malt est relevé, ça devient très compliqué de voir cette jauge interne! Et c’est pourtant à ce moment-là justement qu’on aimerait bien savoir quel volume de moût pré-ébullition il y a dans notre cuve!

Nous avons donc testé (et approuvé!) la jauge graduée extérieure.

La jauge graduée extérieure

Nous avons choisi la jauge graduée qui se fixe à l’extérieur de la cuve au niveau du robinet (voir montage un peu plus loin).

Vous la trouverez sous différentes dénominations selon votre fournisseur : l’indicateur de niveau transparent chez Braumarkt

Son prix à l’heure où je vous écris est de 36 et des brouettes pour le 30 litres et d’un peu moins de 40€ pour le 50 litres.

Mais sachez que vous pouvez aussi remplacer votre tube de recirculation en inox par un tube de recirculation transparent gradué.

Son prix est un peu plus élevé (46€ pour les versions 30 et 50 litres) et le montage est un peu plus technique mais bien expliqué par une vidéo de Brewmonk :

D’ailleurs, certaines cuves Brewmonk sont par défaut montées avec ce tube de recirculation transparent ! Dommage que Klarstein n’est pas fait ce choix !

Notez que ces 2 accessoires conviennent aux utilisateurs de cuves de plusieurs marques :
Brewmonk, Klarstein, Arsegan, Easybrew, Brew Devil, Brew Beacon, Hopcat
(comme quoi… tout vient du même endroit!)

Faites juste attention en faisant votre choix: modèle pour cuve de 30 litres ou pour cuve de 50 litres? Ben oui! Mais je préfère le dire…

Et elle est graduée en litres OUF !

L’installation de notre jauge

Simple et sans besoin de raccords supplémentaires

Télécharger les instructions ci dessus en format imprimable

L’utilisation de la jauge

L’indication du niveau est juste chez nous ! Bref, génial, non?

Seconde customisation : la connexion d’un refroidisseur Grainfather sur la cuve Klarstein

Le serpentin de refroidissement c’est bien.

Mais c’est vrai qu’en passant sur un volume de cuve plus grand (la notre fait 50 litres), notre petit serpentin cuivre âgé d’une dizaine d’années commençait à être un peu juste…

Nous aurions pu fabriquer notre propre refroidisseur contre courant maison comme Pierre, mais le refroidisseur à contre-courant de Grainfather nous faisait de l’œil depuis longtemps. On avait entendu parler de sa redoutable efficacité, alors pour un gain de temps et de consommation d’eau, on a franchi le pas.

Le refroidisseur contre-courant Grainfather (Grainfather wort chiller)

Sur le papier, le Grainfather wort chiller est un refroidisseur de moût à contre-courant capable de refroidir le moût à moins de 20 °C en 20 à 30 minutes environ selon le volume.

Ce refroidisseur se compose d’un tuyau :

  • transparent en haut du refroidisseur (connexion A) : entrée du moût chaud.
  • transparent en bas du refroidisseur (connexion D) : sortie du moût refroidi.
  • bleu pour l’entrée de l’eau de refroidissement (connexion B). L’entrée d’eau froide se situe en bas du refroidisseur.
  • rouge pour la sortie de l’eau de refroidissement en haut du refroidisseur (connexion C) -> Attention, est-ce qu’il faut que je vous rappelle que l’eau sera très chaude en sortie?

Vous le trouverez à partir de 160€ chez Bière et moi, Rolling beers ou chez Autobrasseur (un peu plus cher et sans les tuyaux).

Les raccords vers la cuve Klarstein ne sont pas les mêmes que Grainfather

Un grand merci à Hugh du Canard Rouge qui nous a bien aidé sur les raccords à acheter 😉

Voici la liste du matériel nécessaire :

Les 2 premières pièces (Union femelle John Guest + douille cannelée John Guest), c’est pour raccorder le tuyau bleu à notre robinet. Mais au final, nous ne l’avons pas utilisé car nous avons préféré raccorder sur un autre robinet.

Les 3 dernières pièces (Camlock type A + réduction mâle femelle + adaptateur mâle cannelé), c’est pour raccorder le tuyau d’entrée de moût en haut du conduit de recirculation Klarstein (à la place du tuyau coudé pour recirculation). Il a fallu, bien sûr, enlever le montage initial prévu pour s’adapter aux cuves Grainfather sur ce tuyau transparent.

Les résultats en images des raccords montés :

Les résultats en image des connexions complètes :

Ce qui nous fait l’adaptation du refroidisseur Grainfather vers la cuve de brassage Klarstein à 22€ et des brouettes, ce n’est vraiment pas cher!

Une commande de raccords, on vous recommande chaleureusement Hugh du Canard Rouge!

L’utilisation du refroidisseur Grainfather sur la cuve Klarstein

Le seul petit hic, c’est que le refroidisseur a été prévu par Grainfather pour être posé sur le couvercle comme ceci :

Le couvercle de la Klarstein est un peu différent, il possède une poignée en son centre. Cette poignée empêche de poser le refroidisseur.

Mais cela ne va pas nous arrêter !

Notre installation sur Klarstein

En pratique: on ne nous avait pas menti, le refroidissement est hyper efficace.

Nous avons commencé par un refroidissement de 10 minutes en circuit fermé sur un brassin de 20 litres. Et bien, le moût est sorti à 15°C! La prochaine fois, 5 minutes en circuit fermé devrait suffire 😉

Petit brasseur, où en es-tu ?

Toi aussi tu as opté pour une cuve automatisée ? Laquelle ? Lui as-tu apportée des améliorations ?

Quel refroidisseur utilises-tu?

As-tu testé le refroidisseur à contre courant Grainfather ?

Est-ce que certains on testé l’assemblage Refroidisseur Grainfather / Cuve Klarstein ?

Si vous tu as aimé cet article, n’hésite pas à suivre Comment brasser sa bière sur Facebook, sur Instagram ou sur YouTube et à partager cet article sur les forums ou groupes de ton choix! A très vite.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

23 Comments on “J’ai raccordé un refroidisseur Grainfather sur ma cuve Klarstein et autres customisations

  1. Pendant que je laisse circuler le moût chaud à travers le refroidisseur Grainfather pendant au moins 5 minutes pour désinfecter les conduites du refroidisseur, je met le tuyau vers la cuve, dans un hopspider propre de 300 microns qui pend dans la cuve et ainsi je fais une première filtration supplémentaire avant refroidissement et transfert vers le fermenteur.
    Mettre le hopspider sur le fermenteur a l’inconvénient que le tuyau ne puisse rentrer dans le fermenteur avec un risque plus élevé d’oxydation

    • Bonjour Michaelis,
      Ah oui, bien comme technique! Tu as une cuve Grainfather? Car avec la cuve Klarstein, il y a un petit tuyau dans le circuit de recirculation qui ne supporte pas les fortes températures. Le fabricant déconseille donc d’utiliser la pompe sur le mout à ébullition. Du coup, j’ai choisi de désinfecter le refroidisseur avec du désinfectant avant le brassage plutôt que pendant la fin de l’ébullition.
      Puis à la fin de l’ébullition, je fais mon whirpool et j’attends au moins 20 min. La température de mon moût a eu le temps de descendre à 80°C et à ce moment, je lance la pompe de recirculation avec le refroidisseur.
      Le moût refroidi doit être oxygéné avant ensemencement pour le bon démarrage des levures donc c’est volontaire si je mets mon tuyau en hauteur par rapport au fermenteur (s’il y a un seul moment où on ne doit pas craindre l’oxygène, c’est celui-là 😉 )

  2. Il me semble que la pompe de recirculation n’est pas prévue pour travailler avec un liquide a plus de 80°C. Vous risquez le l’endommager. Une pompe adaptée extérieure serait mieux

    • Oui, je préfère ne pas utiliser la pompe pendant l’ébullition (même si certains ont tenté 😉 ).
      En fait, je la lance seulement quand mon moût est redescendu à 80°C (ça laisse du temps pour un bon whirlpool!)

  3. Hello.
    Très interressant . J’utilise aussi ce refroidisseur avec ma cuve klarstein 70 litres. La seule différence est que j’ai connecté une mini pompe magnétique sur le robinet du bas de la klarstein sur le refroidisseur et le tour est joué. Je récupère l’intégralité de l’eau chaude dans des seaux que j’utilise pour le nettoyage. Tout est raccordé en camelock pour le démontage et nettoyage. C’est vrai qu’il fonctionne très bien. J’ai demandé à Grainfather si on pouvait acheter le nouveau modèle plus gros qui est utilisé pour le G70 mais pas possible. J’ai une question cependant concernant l’eau qui stagne dans les tuyaux , comment faites vous pour la chasser ?
    Concernant le mesure dans la cuve, c’est vrai que c’est galère . J’utilise une grande règle graduée avec la formule Pie X rayon au carré X hauteur du liquide et ca passe.
    Merci pour votre article !

    • Oui, pour le nettoyage, je suis moi-aussi à la recherche d’astuce pour éliminer le maximum d’eau dans le tuyau en cuivre car il est conseillé de le stocker au sec.
      En tout cas, je fais tourner la pompe avec le refroidisseur après le brassage avec du désinfectant pour éliminer le maximum de débris (ça permet de nettoyer la cuve et tout le système de recirculation en même temps)
      Pour le séchage, si quelqu’un a des astuces plus efficaces que souffler dans le tuyau 😀

      • Bonjour,
        J’ai essayé ce weekend avec un compresseur …Ca chasse et ca seche et parfois je souffle à la bouche dedans …pas glop .
        J’ai aussi commandé une petite pompe de transfert avec tube inox pour transférer du fermenteur vers la cuve de ressucrage. Je vais tester le houblon dans un tube inox sour le couvercle qui serait maintenu par un aimant. Et lors du Dry Hop , je n’aurai qu’a enlever l’aimant pour faire tomber le houblon sans avoir besoin d’ouvrir le couvercle… a tester

        • Moi aussi je souffle à la bouche pour éliminer toute l’eau dans le refroidisseur. Et je crois que je vais aussi investir dans une pompe de transfert.
          Astucieux cette méthode de Dry Hop sans ouvrir le couvercle! J’attends ton retour! 😉

  4. Excellent !
    La pompe de la Klarstein est suffisante du coup en terme de puissance pour faire circuler le tout dans le refroidisseur ? Ce hack est vraiment super !

  5. Tuto Extra ! Merci. Pouvez-vous en dire plus sur le refroidissement « en circuit fermé » comme cité dans le tuto. Il s’agit de faire circulé l’eau en circuit continu. En détail cela donne quoi ? Utilisez-vous une pompe ou ca n’est pas la peine ?

    • En fait, je fais circuler mon moût dans le refroidisseur mais il retourne dans la cuve jusqu’à ce que la température du moût à la sortie du refroidisseur soit d’environ 18-20°C. Et là seulement, je transfère ce moût refroidi dans mon fermenteur.

  6. J’ai également raccorder une jauge transparente sur ma Karlstein XXL pour les mêmes raisons, mais en remplaçant le tuyau de la pompe ( acheté sur Browland). D’ailleurs en parlant de pompe, il me semble avoir vu qu’il était déconseillé d’y faire passer du moult à l’ébullition. Avec le refroidisseur raccordé dessus, n’y a t’il pas un risque de détérioration de cette dernière ?

    • Cool! Pas trop compliqué à installer ce tube de recirculation transparent ?
      Oui, je préfère ne pas faire fonctionner la pompe quand le moût est > 80°C car le système de recirculation de cette cuve comprend un tuyau qui ne résisterait pas aux fortes températures. En fait, je lance mon refroidissement quand mon moût est redescendu à 80°C (le temps de faire un bon Whirlpool!)

  7. Non, faut juste démonter le cache sous la Karlstein (4 vis de mémoire) et défaire un écrou (grosse clé plate) plus la vis de fixation du tube située plus haut. Le tuyau est fourni avec serflex et tuyau silicone de rechange mais pas besoin de couper quoi que ce soit donc en plus. fonctionne très bien. Juste caché si vous utilisez une couverture de maintien de chaleur mais il faut la défaire au moment du rinçage. Coût 46 € + port. Voici le lien pour le montage :

  8. Bonjour !

    Merci tout d’abord de cet effort de clarification, toujours aussi didactiques ! Pour ma part, j’ai une brauheld pro 35l et auriez vous idée du tube gradué qui s’y adapterait ? Merci

    • Bonjour Alex,
      Pour la brauheld pro, je ne suis pas sure que la jauge qui remplace le tube de recirculation convienne sur ce modèle. Mais celle qui se fixe sur le robinet (la version 30 litres) devrait fonctionner!

  9. Super article et travail qui explique point-par-point les étapes à effectuer. Je kiffe 🙂
    En ce concerne le refroidissement est-ce que le débit de l’arrivée d’eau froide affecte la vitesse de refroidissement (= faut-il ouvrir le robinet à fond ou à moitié suffit) ?

    • Bonjour Charles,
      Oui je te confirme que la vitesse de débit va influencer ton échange thermique.
      Donc à toi d’ajuster le débit de ton moût ou le débit d’eau froide en fonction de la température de sortie de ton moût.

  10. Bonjour,
    N’y a t-il pas un risque de boucher la pompe en aspirant les résidus du fond de la cuve ? ou encore de les envoyer dans le refroidisseur du Grainfather ? Lors du houblonnage , il doit y avoir une « couche » substantielle. Merci

  11. Bonjour,
    Merci pour cet article bien documenté !
    J’ai acheté le refroidisseur cc grainfather pour l’adapter sur ma Klarstein 30L, mais je me pose (tardivement) la question du bouchage de la pompe et de résidus dans le refroidisseur. Comment gérez vous cela? Pas de free the hops? Utilisation de hop spider? de sachets à houblons? les deux? J’ai vu qu’il y a des utilisateurs qui remettent le fond du panier lors de l’ébullition, ce qui permet également d’ajouter une protection… quid du whirlpool dans ce cas?

    Beaucoup de questions, mais c’est surtout pour savoir si vous continuez à utiliser le refroidisseur cc, et si oui quel est votre process pour gérer cela.

    Merci d’avance et super boulot pour ce site 🙂

    • Bonjour Pierre,
      Effectivement, l’ajout d’un nouveau matériel exige souvent un changement de process.
      Car comme tu le soulèves, l’inconvénient d’utiliser la pompe de recirculation pour le refroidissement, c’est le risque de boucher cette pompe (et on l’apprend souvent à ces dépens… ).
      Bon, qu’à cela ne tienne, après avoir fait ce constat, j’ai décidé d’acheter un hop spider pour mes houblons en pellets quand mes moûts sont très houblonnés.
      Et je choisis aussi l’utilisation de houblons en cônes que je mets en chaussettes, ça fait beaucoup moins de « poussières » que les houblons en pellets.

      L’idée de rajouter le panier à malt lors de l’ébu, je n’ai jamais testé mais pourquoi pas. Par contre, perso, je me débarrasse des drêches en toute fin de journée de brassage. Alors là, ça m’obligerait à vider mon panier à malt rapidement après la filtration…Et pour le whirpool, il faudrait enlever le panier avant de faire le tourbillon, non?
      Si certains ont testé comme ça, je veux bien vos retours 😉

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

0
    0
    Panier
    Ton panier est videBoutique