Parlez-vous bière ? Le décodage des acronymes du brassage amateur

ABV

Si tu débutes dans l’univers fascinant du brassage de bière à la maison, tu as sans doute remarqué qu’il y a pas mal d’acronymes à comprendre.

Non mais, c’est fait exprès pour qu’on n’y comprenne rien, c’est ça ??

Ne t’inquiète pas, on est là pour t’aider à déchiffrer tous ces acronymes un peu intimidants !

DI = Densité initiale

ou OG = Original gravity en anglais

La DI correspond à la densité de ton moût avant la fermentation. C’est essentiellement une mesure du sucre présent dans ton moût. Plus ton empâtage est réussi, plus tu as extrait de sucres, et plus la densité est élevée.
Pourquoi c’est important ? Eh bien, ce sucre est ce qui va être transformé en alcool par les levures pendant la fermentation. Si tu cherches à faire une bière forte en alcool, vise des DI élevées !
Et comment mesure-t-on cette densité ? Rien de plus simple, il te faut seulement un densimètre et une éprouvette. Tu fais flotter le densimètre dans ton moût et tu lis la mesure sur la ligne de flottaison.
densimetre_mesure

DF = Densité finale

ou FG = Final gravity en anglais

Après avoir parlé de la DI, parlons maintenant de la DF. Alors, qu’est-ce que c’est ? La DF est simplement la mesure de la densité de ta bière après la fermentation. Tu te souviens de tout ce sucre dont on a parlé avec la DI? Et bien, pendant la fermentation, les levures ont fait un festin avec ce sucre et l’ont transformé en alcool et en dioxyde de carbone.
Donc, si tout va bien, la densité de ta bière diminue au cours de ta fermentation jusqu’à se stabiliser. Quand la DF ne varie plus, c’est que les levures n’ont plus rien à manger, la fermentation est donc terminée. La DF te permet donc de savoir combien de sucre a été consommé et de vérifier si ta fermentation s’est bien déroulée.
Et en comparant la DI et la DF, tu peux même calculer l’APV de ta bière (on voit ça juste après).

APV = Alcool pour volume

ou ABV = Alcohol by volume en anglais

Tu te demandes sûrement à quel point ta bière maison va être forte, n’est-ce pas ? C’est là qu’entre en jeu l’APV. Il s’agit simplement du pourcentage d’alcool contenu dans ta bière. Tu peux estimer l’APV de ta bière en fonction de tes valeurs de DI et de DF grâce à cette formule : APV = [(DI – DF) /7.6] + 0.5
Pour l’appliquer, tu convertis d’abord tes lectures de densité en unités de gravité spécifique.
Par exemple, une DI de 1.070 deviendra simplement 70.
Ainsi, si ta DI est 1.070 et ta DF est 1.010, alors ton APV serait approximativement :
(70 – 10) /7.6 + 0.5 = 8.4

IBU = International Bitterness Units

L’amertume est une des caractéristiques clés de la bière, et elle est principalement apportée par le houblon.
Et bien, cette amertume, elle peut se mesurer ! C’est là qu’entre en jeu l’IBU.

L’IBU, ou International Bitterness Units, est une unité de mesure utilisée pour quantifier l’amertume de la bière. Plus le nombre d’IBUs est élevé, plus la bière est amère. Une bière légère comme une Lager pourrait avoir entre 10 et 15 IBUs, alors qu’une IPA bien houblonnée pourrait facilement atteindre 60 IBUs ou plus.

Il est important de noter que l’amertume perçue dans la bière n’est pas seulement une question d’IBU. D’autres facteurs, comme la quantité de malt utilisée (qui ajoute de la douceur à la bière) et le moment où le houblon est ajouté pendant le processus de brassage, peuvent également affecter l’amertume ressentie.

IPA = India Pale Ale

Qu’on le prononces « I–P–A», « eye-pee-ay » ou « ipa », impossible de passer à côté de ce style de bière  très populaire connu pour son amertume prononcée et ses arômes de houblon.

 

recette IPA

En règle générale, une IPA classique peut avoir un niveau d’IBU (maintenant tu sais de quoi je parle !) allant d’environ 40 à 60. Cependant, certaines IPAs peuvent avoir un IBU beaucoup plus élevé, parfois supérieur à 100, surtout pour les Double IPAs ou Triple IPAs.

De nos jours, les IPA sont appréciées pour leur gamme complexe de saveurs. Les houblons utilisés peuvent apporter des notes d’agrumes, de fruits tropicaux, de résine de pin, d’herbes, et bien plus encore !

 

EBC = European Brewery Convention

ou équivalent anglais SRM = Standard Reference Method

Lorsque tu te lances dans le brassage de la bière, tu remarqueras que la couleur joue un rôle important. Elle donne le premier indice sur le goût et le style de la bière que tu vas déguster. Et pour mesurer cette couleur, nous utilisons l’EBC, qui est l’acronyme de European Brewery Convention. L’EBC donne une indication de la couleur de ta bière mais aussi celles des malts.

 

Plus le chiffre EBC est élevé, plus ta bière sera foncée.

Par exemple, une bière claire comme une Pilsner pourrait avoir une couleur d’environ 10 EBC, tandis qu’une Stout pourrait monter jusqu’à 80 EBC ou plus.

 

BIAB = Brew-in-a-bag

ou équivalent français: Brassage en sac

Quand on débute dans le brassage de bière, le processus peut sembler un peu compliqué. Il y a tant de matériel et de différentes étapes à suivre ! Il existe une méthode qui rend le brassage beaucoup plus simple et accessible. Cette méthode s’appelle le BIAB, ou Brew In A Bag.

Le principe est simple : tu mets ton malt dans un grand sac de filtration (le fameux ‘bag’), que tu immerges dans ton eau de brassage. C’est comme faire une énorme tasse de thé ! Tu chauffes le tout pour extraire les saveurs et les sucres du malt. Ensuite, tu retires simplement le sac avec le malt, et tu te retrouves avec ton moût prêt à être bouilli et fermenté.

C’est une manière super facile et abordable de commencer à brasser de la bière à la maison. Tu n’as besoin que d’un seul récipient, ce qui simplifie le processus et réduit le nettoyage. Alors, si tu débutes dans le brassage, pourquoi ne pas essayer le BIAB ?

 

filtration méthode BIAB

SMASH = Single malt and single hop

en français « un seul malt et un seul houblon »

Brasser de la bière peut sembler complexe avec toutes ces variétés de malts et de houblons à choisir. Mais que dirais-tu si je te disais qu’il existe une recette simple, idéale pour les débutants, qui te permet d’explorer les saveurs de base de la bière ? C’est ce qu’on appelle une recette SMASH, qui signifie Single Malt And Single Hop.

A lire aussi   Notre fiche de brassage CBSB

Le concept de la recette SMASH est simple : tu utilises un seul type de malt et un seul type de houblon. Cela te permet de comprendre les saveurs et les caractéristiques que chaque ingrédient apporte à la bière. Par exemple, tu peux choisir un malt pâle et un houblon citra, et découvrir exactement comment ils influencent ta bière.

 

C’est une excellente recette pour débuter, car elle simplifie le processus de brassage et te donne une meilleure appréciation des ingrédients de base de la bière. De plus, en expérimentant avec différentes combinaisons de malt et de houblon, tu peux créer une infinité de bières SMASH uniques. Alors, prêt à brasser ta première SMASH ?

 

DH = Dry hopping

en français « houblonnage à cru »

Cette technique consiste à ajouter du houblon dans la bière pendant la fermentation ou même après. L’idée est d’extraire les arômes du houblon sans augmenter l’amertume de la bière. Lorsque tu fais un DH, les huiles essentielles du houblon infusent directement dans la bière, apportant des arômes floraux, d’agrumes, de résine, de fruits ou d’herbes, selon le type de houblon que tu utilises. C’est une technique très utilisée pour les styles de bière comme les IPA ou les Pale Ales, pour leur donner cette explosion de saveurs houblonnées que nous aimons tant !

 

CC = Cold crash

en français « sédimentation à froid »