Abréviations

Au fond du gouffre vous êtes, quelques éclaircissement nous vous donnons. Voici une petite liste des abréviations les plus courantes dans le monde de la bière. Si d’autres définitions vous semblent manquantes, n’hésitez pas à nous le faire savoir.

A / APV :  Alcool par volume : aussi écrit % d’alcool. Ce terme est utilisé sur une recette ou étiquette de bière pour informer sur le % d’alcool volumique contenu dans le liquide (ABV en anglais pour Alcool by volume).

D/ DF : Densité finale.

D/ DI : Densité initiale.

D / DMS : Le sulfure de diméthyle : composé soufré léger identifié dans de nombreux aliments et boissons. Le DMS peut contribuer à l’arôme, positivement ou négativement selon sa concentration. Ses précurseurs sont les PDMS.

E / EBC : European Brewery Convention : unité européenne définissant la couleur du malt. Plus la valeur est grande, plus le malt est foncé (Pour plus d’informations, reportez-vous à l’article concernant le malt).

I / IBU : International Bitterness Unit : unité internationale d’amertume, parfois appelé EBU European Bitterness Unit. Sert à caractériser l’amertume du houblon. Plus la valeur est grande, plus la bière est amère (Pour plus d’informations, reportez-vous à l’article concernant le houblon).

I / IPA : India Pale Ale : est un type de bière à fermentation haute, fortement houblonnée, avec un degré d’alcool assez élevé.

N / NEIPA : New England India Pale Ale : est une IPA en provenance de la nouvelle Angleterre aux Etats Unis (Nord Est). Cette bière est aromatiquement houblonnée (peu d’amertume) avec des notes très fruitées, très trouble voire opaqu. Elle propose également une couleur orangée à jaune très franc.

P / pH : potentiel Hydrogène : est une mesure de l’activité chimique des ions hydrogène. Plus vulgairement, le pH mesure l’acidité ou la basicité d’une solution. Ainsi, dans un milieu aqueux à 25°C : 

  • une solution de pH = 7 est dite neutre ;
  • une solution de pH < 7 est dite acide ; plus son pH diminue, plus elle est acide ;
  • une solution de pH > 7 est dite basique ; plus son pH augmente, plus elle est basique (alcalin).

Le pH est mesure grâce à un pH-mètre qui indique la valeur du pH obtenu, ou par utilisation de papier pH qui indique une couleur que l’on compare à un référentiel.

En général on considère que l’eau de brassage doit avoir une valeur de pH entre 6,5 et 7. Le moût avant fermentation devrait être entre 5 et 5,5 et le pH de la bière après fermentation entre 4 et 4,5. Le pH peut être corrigé par l’ajout d’acides ou de sels minéraux comme le sulfate de calcium.

S / SPC : Sous produit de la chloration : Composés produits lors de la liaison du chlore aux matières organiques dans le processus de potabilisation de l’eau. Ces composés participent au goût de chlore que l’ont peut trouver dans l’eau potable.

S / SRM : Standard Reference Method : unité nord américaine définissant la couleur du malt. Plus la valeur est grande, plus le malt est foncé (Pour plus d’informations, reportez-vous à l’article concernant le malt).

T / TH : Titre hydrotimétrique : le titre hydrotimétrique (TH) s’exprime en ppm m/V (ou mg/L) de carbonate de calcium CaCO3 ou en degrés français (symbole °f ou °fH) en France (à ne pas confondre avec le symbole °F, degré Fahrenheit). Il exprime la dureté de l’eau. Une eau est dite dure quand son titre hydrotimétrique (TH), mesurant le calcium et magnésium dans l’eau, est supérieur à 15 °f. 1°f (degré français) correspond à 10 milligrammes de calcaire. Par opposition, une eau qui comporte peu de calcaire est dite « adoucie ».

  • De 0 à 8°f : eau très douce
  • De 8 à 15 °f : eau douce
  • De 15 à 25°f : eau moyennement dure
  • De 25 à 42°f : eau dure
  • Eau supérieure à 42°f : eau très dure.